Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #de l'histoire et des hommes de moreuil tag

château de Moreuil après bombardement de la Grande Guerre

Publié le par Christian Bochet

 

Voir les commentaires

Les lieux publics après les bombardements de la Grande Guerre

Publié le par Christian Bochet

Lieux publics après les bombardements
Lieux publics après les bombardements
Lieux publics après les bombardements

Lieux publics après les bombardements

Voir les commentaires

eSCADRILLE c43 en 1915 sur moreuil le 9 avril 1915

Publié le par Christian Bochet

Le 9 avril 1915 l'escadrille C43 est stationnée à Moreuil.

<< La Section d’artillerie lourde 207, est créée le 15 mai 1916, placée sous les ordres du lieutenant De Monclin.
Dotée de quatre appareils Voisin-Canton, elle rejoint immédiatement la Somme, au terrain de Moreuil. Elle y reste jusqu’à la fin 1916. Affectée à l’Aéronautique de la VIéme Armée, la Section travaille pour le premier Corps d’Armée Coloniale dans le secteur de Péronne, Estrées, Soyoncourt et y prépare la prochaine offensive. Les Voisins sont remplacés, le 25 juillet 1916, par des Caudrons G.4. La Section 207 prend part à la bataille déclenchée le 1er Juillet. Avec un entrain remarquable, un mépris absolu du danger, elle seconde les héroïques efforts de nos troupes. Dès le 1er Juillet un de ses équipages est descendu; le maréchal des logis pilote de Kitspotter, tué en combat, tombe dans les lignes ennemies, l'observateur, le sous lieutenant Sayn est indemne, il s'abrite dans un trou d’obus, reste deux jours en pleines lignes ennemies sans être découvert, sous un bombardement intensif, et finalement est délivré par l’avance de notre infanterie. Le sous-lieutenant Sayn reçoit la Légion d’Honneur.
Le 11 septembre 1916, la Section 207 devient Escadrille. >> Sources FORUM

Voir document ci-dessous

eSCADRILLE c43 en 1915 sur moreuil le 9 avril 1915
eSCADRILLE c43 en 1915 sur moreuil le 9 avril 1915

Voir les commentaires

Eglise de Moreuil il y a 100 ans

Publié le par Christian Bochet

Eglise de Moreuil avant la Grande Guerre de 1914

Eglise de Moreuil avant la Grande Guerre de 1914

Voir les commentaires

L'Hôtel de ville de Moreuil il y a 100 ans

Publié le par Christian Bochet

L'Hôtel de ville de Moreuil

L'Hôtel de ville de Moreuil

Voir les commentaires

L'histoire de Moreuil

Publié le par Christian Bochet

Canton de Moreuil.

 

Organisation ecclésiastique :

Chef-lieu de doyenné comprenant 34 paroisses, archidiaconé et diocèse d'Amiens. Chapelle du Saint-Sépulcre, au château, fondée par Bernard de Moreuil en 1170. Chapelle de la Maladrerie; vocable Sainte-Madeleine. Chapelle Saint-Léger, fondée au XII siècle par Roger de Corbie. L'abbaye de Saint-Vast fut d'abord un prieuré fondé par Bernard de Moreuil en 1109 qui le fit ériger en abbaye en 1148 (ordre de saint Benoit).

Organisation civile :

Prévôté, bailliage, élection et grenier à sel de Montdidier ; intendance de Picardie. En 1358 le château fut détruit par la Jacquerie ; il fut reconstruit puis brûlé en 1422 par les Dauphinois, qui en chassèrent les Bourguignons. En 1434, Jean de Nevers, comte d’Etampes, à la tête des Bourguignons, s'en empara à nouveau. En 1472, Charles Téméraire passa l'Avre à Moreuil. En 1636, les Espagnols prirent et incendièrent le village ; à la fin de la même année, Saint-Preuil le reprit définitivement. La peste y fit de grands ravages en 1668. La maladrerie existait dès 1246 et ses biens furent unis au nouvel hôpital en 1695. Les bâtiments de la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem furent démolis en 1752. Des incendie consumèrent 104 maisons du village en 1759 et 20 l'année suivante.

Seigneurie :

La seigneurie avait le titre de châtellenie et était une pairie du comté de Corbie ; le seigneur avait été institué chambellan héréditaire de l'abbaye de Corbie en 1124. Cette terre n'a jamais été vendue avant la fin du XIX siècle. Les premiers seigneurs étaient issus des comtes de Soissons : Guillaume de Soissons, ayant eu cette terre en partage, en pris le nom; son fils, Bernard de Moreuil, fonda en 1109 le prieuré de Saint-Vast. Le fils de ce dernier appelé aussi Bernard fonda la chapelle du château. Son fils également Bernard rapporta de Constantinople la Sainte-Larme en 1209 et la donna deux ans plus tard à l'abbaye de Selincourt. Un de leurs descendants ROQUES (1368-1382) reprit le nom de Soissons, son fils épousa Marguerite Tyrel dame de Poix. Leur descendante, Jossine de Soissons, dame de Moreuil et de Poix, épousa, en 1497, Jean, sire de Créquy, Fressin, Pont-dormy etc... La famille de Créquy conserva la seigneurie jusqu'en 1713. Le château et le domaine sont restés dans cette famille jusqu'au XIX siècle.

 

A suivre l'histoire des hameaux.

 

Sources BnF GALLICA

Voir les commentaires

Les différents noms de Moreuil au fil du temps

Publié le par Christian Bochet

en 1103 MOROLIUM
en 1301 MORUEL
en 1314 MOUREUIL
au XV siècle MOIRIEUL
aujourd'hui MOREUIL

 

Voir les commentaires

le 10 février 1711 à Moreuil

Publié le par Christian Bochet

ARREST portant condamnation, contre l'Attentat-Sacrilège commis dans l’Église de l'Abbaye de Moreuil, par la profanation, des sépultures & Tombeaux des Anciens Seigneurs de la Maison de CREQUY

Source BnF GALLICA

le 10 février 1711 à Moreuil

Voir les commentaires

Napoléon CORDIER

Publié le par Christian Bochet

De l'ouvrage : LES HOMMES UTILES DU XIX SIÈCLE de Anthime LEJEUNE

Édition : Imprimerie & Lithographie T. JEUNET

47 rue des Capucins AMIENS

 

Napoléon CORDIER est né à Moreuil dans la Somme le 11 mars 1807. Son père était officier de santé.

 

Son goût pour les arts et l'industrie; ses diverses aptitudes; ses talents; son génie; son culte pour la dynastie Napoléonienne; ses prédictions politiques; ses constructions mécaniques : roue hydraulique, pile-pomme, pressoir, moulin à farine et à ciment,scie circulaire, tarare, instruments aratoires; moulin à eau, ponts, aqueduc; ses maisons, son établissement de bains, description; les Travailleurs

 

Préface de Anthime LEJEUNE

Heureux est l'ouvrier doué d'intelligence, qui toujours vit content malgrè son indigence; Dans le fruit de son art, avec la liberté, il goûte les plaisirs et la félicité.

 

Sources BnF GALLICA

Voir les commentaires

Carte spéciale des régions dévastées. 21 NE, Montdidier [Nord-Est] / [Service géographique de l'armée]

Publié le par Christian Bochet

Les dommages de la Grande Guerre sur la région de Montdidier et Moreuil.

Carte spéciale des régions dévastées. 21 NE, Montdidier [Nord-Est] / [Service géographique de l'armée]
Carte spéciale des régions dévastées. 21 NE, Montdidier [Nord-Est] / [Service géographique de l'armée]

Voir les commentaires